Wissen statt Vorurteile – Affenpocken

Qu'est-ce que la variole du singe ? 

La variole du singe est une maladie virale (zoonose) causée par le virus de la variole du singe.

Quelles sont les voies de transmission ? 

La transmission interhumaine est possible par contact direct avec les fluides corporels ou les croûtes des personnes infectées, ainsi que par infection par gouttelettes (dans les premières phases de la maladie). La transmission peut également se faire de la mère au fœtus via le placenta ou le processus d'accouchement.

Dans la grande majorité des cas actuellement connus, la transmission entre partenaires* sexuels, surtout en cas de contacts sexuels alternés et fréquents, semble se faire par contact étroit avec des lésions cutanées infectieuses lors des rapports sexuels. Des recherches sur les sources d'infection sont en cours.

Quels sont les symptômes ?

La période d'incubation est typiquement de 6 à 21 jours. 

Au début, les symptômes sont principalement des caractéristiques très peu spécifiques telles que fièvre, maux de tête et douleurs musculaires, épuisement et gonflement des ganglions lymphatiques. Après 1 à 3 jours, des modifications cutanées apparaissent. Des vésicules uniformes, des pustules et des croûtes typiques de la variole se forment. Les cas actuels présentent toutefois ces modifications (souvent visibles uniquement par 1, 2, 3 vésicules) principalement dans la zone génitale. Ensuite, on observe la formation de croûtes qui tombent par la suite Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

On est infectieux même pendant les caractéristiques non spécifiques !

Existe-t-il un traitement?

Le traitement est prescrit par les médecins et les autorités sanitaires imposent une quarantaine. Actuellement, un vaccin est mis à disposition en Autriche, qui est actuellement utilisé de manière post-expositionnelle (c'est-à-dire lorsqu'on a eu des rapports sexuels avec une personne atteinte de variole du singe). Il est donc important de mentionner les partenaires sexuels lors du traçage de contact. Les personnes qui ont été vaccinées contre la variole avant 1981 ont une forte probabilité d'être protégées.

Que faire si je change de partenaire sexuel ?

Il serait judicieux d'échanger au moins les coordonnées des partenaires sexuels afin de s'informer mutuellement, le cas échéant, qu'une infection a eu lieu et de pouvoir également en informer les contact tracer* le cas échéant. C'est la seule façon de s'assurer que la vaccination ou le traitement post-exposition peut être mis en place. 

Que faire si je pense être infecté(e) ?

Même en cas de caractéristiques non spécifiques, telles que la fièvre, il convient de respecter les règles générales que nous connaissons également pour la grippe ou le Covid : se porter bien et, si possible, ne contaminer personne.

ATTENTION : Bien que les préservatifs ne soient pas une protection suffisante, car le contact étroit (avec la peau) dans ce contexte est déjà suffisant pour une transmission, ils sont à l'heure actuelle la meilleure protection ! Alors utilise-les !

Appelle le 1450, qui te renseignera sur la marche à suivre, ou adresse-toi à ton médecin de famille, à un spécialiste du VIH ou de la PrEP ou à un dermatologue.

Source: Information du BMSGPK et de la ville de Vienne 

INFORMATION IN Leichter SPRACHE – hier zum Download: WAS SIND AFFENPOCKEN (IN LEICHTERER SPRACHE) 

Informations en plusieurs langues (merci à Queerbase et à notre bénévole Tobi)

Aller au contenu principal